Panificio-Juglair-(2)

“Le pain est une histoire de famille”
Roberta

En l’an 500 av. J.C Pitagore écrivait que « L’Univers commence avec le pain ». Sans aucun doute, cet aliment simple et quotidien n’est pas banalement un aliment mais il représente aussi un archétype de civilisation, un paramètre de richesse ou de pauvreté, une monnaie d’échange en temps de guerre ou de paix, de chance ou de malchance, de faim ou d’abondance : il est le symbole même de la vie. Depuis 2005, lorsqu’elle a repris une boulangerie à Champdepraz avec sa famille, l’Univers de Roberta semble aussi ne tourner qu’autour du pain… Le réveil sonne à 3,30 pour aller au laboratoire et la matinée continue avec les consignes et la vente directe. Les ingrédients sont simples, les farines moulues à la pierre et les formes proposées, issues de la tradition : il y a le pain sucré ( avec noix, noisettes et raisins secs), le pain de seigle, le pain blanc et le pain intégral, les focacce et les grissini. Il y a aussi des productions qui s’adaptent à la vie locale, des formes et des dimensions qui vont à l’encontre des habitudes de chacun : le pain du dimanche, par exemple, est fait de façon à être encore moelleux après deux ou trois jours ; il y a également le missone, le cuscino, le pain de mie et la fisarmonica. Dans cet univers de variété, Roberta se focalise toujours sur ce qui lui tient le plus à cœur : la satisfaction du client. ©Dispensa